Le lundi 22 février 2016, le Directeur de cabinet du Premier Ministre, M. Ahoua N´doli Théophile a co-présidé avec SEM Georges Serre, Ambassadeur de France en Côte d´Ivoire, la cérémonie d´ouverture de la Revue Sectorielle 2015 des projets du C2D,qui s´est refermée le 29 février 2016 à l´hôtel Palm club, avec un ensemble de recommandations, visant à améliorer les conditions de mise en œuvre du C2D. / Le Pôle Mère Enfant de l´hôpital Saint Jean Baptiste de Tiassalé,financé par l’Etat de Côte d’Ivoire à travers les ressources du C2D, pour un montant de 796 331 798 FCFA , a été inauguré par le Président de la République SEM Alassane Ouattara, le 16 avril 2015 à Tiassalé. / Dans le cadre de la mise en œuvre du 2ème C2D, le Gouvernement Français et l´Etat Ivoirien ont procédé à la signature de 4 textes que sont :l´Avenant à l´accord cadre, l´Avenant à la convention de compte, la Convention d´affectation Appui budgétaire 2014, et l´Avenant à la convention d´affectation Eau, le vendredi 19 décembre 2014, à 8h45 mn à la Primature.
     
MOT DE BIENVENUE DU PRESIDENT DU COS-C2D

Je voudrais, avant tout propos, vous souhaiter la bienvenue sur le site internet du Contrat de Désendettement et de Développement (C2D) : http://www.c2d.gouv.ci

La mise en place de ce canal de communication en temps réel sur les activités du C2D répond à un objectif ultime de transparence et de partage de l’information au niveau national et international.

Sur la période de 1960 à 1980, les efforts du gouvernement en matière de développement ont été possibles grâce à la mise en œuvre de plan de développement dans un contexte de bonne tenue des cours mondiaux de matières premières exportables. Grâce à cette politique de planification de moyen et long terme, la Côte d’Ivoire a enregistré un taux de croissance moyen de l’ordre de 8% sur les décennies 1970 et 1980. Cependant, avec la crise de l’endettement et les difficultés économiques des années 1980, la mise en œuvre de ces plans de développement a été interrompue au profit des Programmes d’Ajustement Structurels. Mais les crises sociopolitiques qui ont émaillé la vie économique et politique du pays ces dernières années et l’absence de plans n’ont pas permis une meilleure coordination des interventions publiques. La conséquence a été la quasi-suspension des relations entre la Côte d’Ivoire et la communauté financière internationale, la baisse du niveau des investissements, la baisse de l’offre des services sociaux qui s’est traduite par la dégradation des infrastructures publiques, l’affaiblissement de l’Etat et l’aggravation des disparités sociales et régionales. Dans le souci de prendre en compte les nouveaux défis nés de ces différentes crises, et les engagements pour restaurer l’image de la Côte d’Ivoire, il était nécessaire de repenser la politique et la stratégie de développement avec une vision partagée par tous. L’objectif de la nouvelle stratégie est de construire les bases pour faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent à l’horizon 2020. Grâce aux progrès réalisés dans la mise en œuvre des Programmes Economiques et Financiers conclus avec les Institutions de Bretton Woods, notamment dans les domaines de la gouvernance et des réformes structurelles, la Côte d’Ivoire a atteint le point d’achèvement de l’initiative PPTE en juin 2012. Ce qui lui a permis de bénéficier d’un allègement substantiel de sa dette extérieure d’un montant de plus de 4000 milliards de F CFA aussi bien de la part des organismes multilatéraux de financement, que de la part des créanciers du Club de Paris.

Le Contrat de Désendettement et de Développement (C2D) est un volet spécifique de l’annulation de la dette extérieure vis-à-vis de la France, qui s’est traduit par la signature le 24 juillet 2012, à Paris, de l’accord bilatéral d’annulation de la dette ivoirienne auprès du Club de Paris. La signature de cet accord constitue l’une des retombées majeures de l’atteinte du point d’achèvement de l’Initiative PPTE par notre pays. En effet, elle consacre une remise de dette sèche à la Côte d’Ivoire, d’un montant de 600 milliards de FCFA (913 millions d’euros) et un don à la Côte d’Ivoire d’un montant de 1900 milliards de FCFA (soit 2,9 milliards d’euros), pour le financement des projets de développement et de réduction de la pauvreté dans le cadre du Contrat de Désendettement et de Développement, soit un total d’environ 2500 milliards de FCFA.

Le premier C2D qui consacre un montant de 630 millions d’euros à la Côte d’Ivoire, (soit 413,25 milliards de FCFA), va permettre de réaliser les projets majeurs dans les (06) grands secteurs porteurs de croissance tant horizontale que verticale suivants:
1. Education – Formation – Emploi;
2. Santé;
3. Agriculture, développement rural et Biodiversité;
4. Développement urbain, eau et assainissement;
5. Infrastructures de transport;
6. Justice, Etat de droit;

Tous ces projets auront un impact fort sur nos populations avec la construction d’écoles, la création d’emplois pour les jeunes, la réhabilitation d’hôpitaux, la réhabilitation des barrages hydro-agricoles, la construction de nouvelles infrastructures judiciaires et pénitentiaires, la défense des droits de l’homme et la protection des personnes vulnérables, l’approvisionnement en eau potable, le désenclavement de quartiers et villages par la construction d’infrastructures routières, etc.

Les défis à relever sont importants. Pour ce faire, nous devons maintenir le cap du dynamisme et de la croissance, car le niveau des investissements global prévu dans le PND, projetés sur la période 2013 – 2015 est évalué à 11.076 milliards de francs CFA. Ce, non seulement pour remettre à niveau nos infrastructures économiques et sociales devenues vétustes et insuffisantes, mais également pour constituer l’amorce d’une société plus moderne, plus efficace au service de nos populations. Enfin, en ce qui concerne la bonne gouvernance et la transparence dans la gestion publique, le Gouvernement met en œuvre plusieurs mesures sur la base de deux principes: la sanction et la reconnaissance du mérite.

Je vous remercie.

 
Appel à candidature

Appel d'offres

GALERIE PHOTO
Retrouvez toutes les activités du C2D en images
06-05-2017 Mission d'imprégnation de la République Démocratique du Congo sur le C2D en Côte d'Ivoire, du 02 au 06 mai 2017

PARTENAIRES
 
LIENS UTILES
- Présidence - Gouvernement
- Primature - Ministère d´Etat, Ministère de l´Intérieur et de la Sécurité
- Ministère du Plan et du Développement - Ministère de l´Economie et des Finances
- Ministère du Budget et du Portefeuille de l’Etat - Ministère des Transports
- Ministère des Eaux et Forêts - Ministère de l´Agriculture et du Développement Rural
- Ministère des Ressources Animales et Halieutiques - Ministère de la Santé et de l´Hygiène Publique
- Ministère de la Justice et des Droits de l´homme; - Ministère de l´Education Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle
- Ministère de l’Emploi et de la Protection Sociale - Ministère de l´Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
- Ministère de la Construction, du Logement, de l´Assainissement et de l’Urbanisme - Ministère des Infrastructures Economiques
- Ministère de la Promotion de la Jeunesse, de l’Emploi des Jeunes et du Service Civique - Ministère de la Salubrité, de l’Environnement, et du Développement Durable
- Secrétariat d´Etat chargé de l´Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle - Convention de la Société Civile Ivoirienne
- Ambassade de France en Côte d’Ivoire - Agence Française de Développement

© 2013 - Sécretariat Technique du Contrat de Désendettement et de Développement (C2D) Réalisation: CICG Hébergement: SNDI