Construisons le Développement de Demain
     
PAROLE AUX POPULATIONS ET AUX ACTEURS
SONGON
Balliet Hermann
Eleveur de lapins | Publié 28 Août 2018

Je suis bénéficiaire d’un projet C2D. Je remercie tous les partenaires qui nous ont permis de réaliser ce projet. Depuis mon enfance, je rêvais de faire de l’élevage de lapins. Grâce au C2D, j’ai pu réaliser mon rêve et je rends gloire à Dieu.


COLLEGE DE PROXIMITE DE KOUMBALA
M. Demba Emmanuel
Principal du Collège de proximité de Koumbala | Publié 24 Août 2018

Le collège de proximité de Koumbala, c’est un ouf de soulagement pour les parents et les enfants eux-mêmes. Les cas de grossesses en milieu scolaire se font rares ici. L’encadrement de proximité permet de bons résultats. Le problème véritable du collège, c’est le raccordement au réseau électrique. Nous sollicitons l’appui du C2D pour cela. Le collège a besoin aussi d’une cantine. Mais, nous disons déjà merci au Président Alassane Ouattara qui a permis que l’école se rapproche des parents. Merci au C2D, merci à la France et à l’Etat de Côte d’Ivoire pour ce partenariat gagnant-gagnant.


ACTIVITES GENERATRICES DE REVENUS DE DABOU – JACQUEVILLE
Mlle Ably Gloria
Dabou | Publié 27 Août 2018

Il y a quelques temps, j’ai bénéficié d’un financement du C2D. On a été formé par une ONG. Le résultat c’est les paniers de piments  que  vous voyez ici. Moi je vends en gros ; mes clients partent au marché pour faire la vente au détail. On a commencé il n’y a pas trop longtemps. Mais je peux affirmer que ça nous rapporte gros. J’arrive à mettre ma famille à l’aise, je scolarise mes filles et je vis dans un appartement de 3 pièces. Nous employons aussi des jeunes gens qui travaillent avec nous. Je dis merci à toute l’équipe du C2D. Nous souhaitons une relance du projet, ou un second financement qui peut nous permettre de diversifier nos activités. Cela nous permettra d’être beaucoup plus autonomes. Que Dieu bénisse le C2D et son équipe.


ROUTE FERKE – OUANGOLO
Séa Sié
Chauffeur de Massa Ferké – Ouangolo | Publié 27 Août 2018

Cela fait 6 ans que je fais la voie Korhogo – Ouangolo. Cette voie n’était pas du tout bonne. Pour 42 kilomètres, on pouvait passer facilement 2 heures de temps. L’état de la route avait causé beaucoup de dégâts et de pannes au niveau des véhicules. Depuis la réhabilitation de cette voie nous sommes contents, heureux et fiers de circuler sur ce tronçon.


PISTES RURALES DE DIEMITIENIN (KORHOGO)
Soro Mamadou
| Publié 27 Août 2018

Sincèrement je suis content de cette voie qui vient de Napié et qui part à Karakoro. La voie était totalement gâtée et impraticable, même pour les motos. Et c’est dire que les voitures avaient du mal à circuler ici. Je remercie le C2D, et tous ceux qui ont travaillé pour réparer cette voie.


BIBLIOTHEQUE UNIVERSITE DE BOUAKE
N’Guessan Desirée
Etudiante en licence d’Histoire | Publié 27 Août 2018

Etudiante en Licence d’Histoire, je fréquente régulièrement la bibliothèque du Campus 1, qui a reçu les dons d’ouvrages (livres) du C2D. Grâce au C2D, je bénéficie de ces ouvrages pour ma spécialisation en Histoire ancienne et médiévale. Je dis merci à la France et au C2D pour leur soutien à l’école ivoirienne ; cependant, nous signalons un manque d’œuvres et de livres essentiels en Histoire ancienne. Nous demandons à la France et au C2D d’équiper aussi le campus 2 d’une bibliothèque.



CULTURES MARAICHERES DE KANANGO PLI (SAKASSOU)
Dame Koffi N’Guessan Hélène
Présidente de la coopérative des femmes de Kanango Pli et de Mangofi | Publié 28 Août 2018

Notre association a été constituée avec l’apport de 2 groupes. Le groupe de Kanango Pli et celui de Mangofi. Grâce à notre coopérative, nous n’avons plus de problème de denrées alimentaires. Nous avons commencé par la culture de la tomate, du piment, de l’aubergine, du gombo. Ce sont les partenaires qui nous ont fourni les semences et de l’engrais au départ. Notre production est destinée à la commercialisation, mais une bonne partie nous sert dans notre consommation quotidienne. Nous avons ainsi produit 7 tonnes de tomates. Mais le manque de moyen de transport a causé d’énormes pertes. Toutefois, nous avons tiré des revenus acceptables de notre production. Nous disons merci à S.E.M le Premier Ministre pour tout ce qu’il a déjà fait pour notre association. Comme doléance, nous sollicitons une maternité, l’extension de l’école primaire publique et l’adduction en eau potable avec la construction d’un château d’eau.


PROJET POINT DE VENTE DE LA VIANDE DE PORCS (BOUAKE)
Mme Assé Jacqueline
Présidente de la fédération des éleveurs de porcs du Grand Centre | Publié 28 Août 2018

Je dis merci au projet C2D, merci à la France, au Gouvernement ivoirien qui fait toujours des efforts pour nous satisfaire en créant des projets. Je suis à la fois éleveur et restauratrice à l’espace Gabi. Merci pour ce beau site. On ne savait pas comment écouler notre production. Grace à ce projet, j’ai su que les Ivoiriens aiment vraiment la viande de porc. Et nous avons eu aussi beaucoup de moyens financiers grâce à la viande de porc. Nous arrivons à scolariser nos enfants et à aider nos maris. Nous avons même créé des emplois grâce à ce projet. Nous souhaitons l’extension de ce projet pour aider d’autres personnes dans le besoin.


PROJET D’AMELIORATION VOIRIE URBAINE
Dosso Ben Ismaël
Chef de projet AGEROUTE | Publié 28 Août 2018

J’interviens dans le cadre du programme C2D au sein de la cellule C2D de l’Ageroute. L’un des objectifs de ce programme, c’est le développement de la voirie urbaine dans la ville d’Abidjan. Dans ce cadre-là, nous avons eu l’occasion de réaliser le projet de voirie Kennedy-Klouetcha dans la commune d’Abobo. Nous avons traité le tronçon Abobo samaké-Kennedy-Klouetcha-route d’Alepé. C’est un projet qui s’est fait en deux étapes. Il y a eu une première étape de 2,9 km qui a été réalisée de 2015 à 2016. La 2ème étape de 2015 à 2017 qui s’est réalisée sur 1,6 km. Ces deux projets sont totalement achevés. Le projet qui a porté sur une route inexistante a apporté beaucoup aux populations riveraines et aux usagers de la route.

En plus du volet routier, il y a eu un volet social avec la réhabilitation d’un hangar existant de fabrication de l’attiéké et la construction d’un 2ème hangar de 400 m². Tout cela en vue d’améliorer les conditions de préparation de l’attiéké. Dans le cadre de ce programme C2D, nous avons ainsi touché plusieurs domaines. Le domaine routier, le domaine commercial, le domaine social et environnemental.


ECOLE PRIMAIRE PUBLIQUE BEMAVOGO
Mr. Silué
membre du COGES | Publié 28 Août 2018

Je dis merci au Chef de l’Etat et à son Gouvernement. Le projet C2D a permis un accroissement considérable de la capacité d’accueil de l’Ecole Primaire Publique du village Bemavogo, qui est un village centre. S’il y avait un mot plus fort que merci, je l’aurais employé pour dire merci à la France et au Gouvernement ivoirien. Mais comme je le disais, Bemavogo est un village centre et nous sollicitons encore un autre bâtiment et des logements de maitres. Nous avons aussi un problème d’électricité et d’alimentation en eau potable.


PONT DE BÉTTIÉ
Zanda Madi Oumarou
| Publié 28 Août 2018

Au moment où le pont n’existait pas, on  se débrouillait avec le bac. On était obligé de l’emprunter malgré les difficultés. Nous remercions aussi le gouvernement et le Président de la République ; car ce pont nous soulage énormément. Merci aussi à toutes les entreprises qui ont participé à la réalisation de cette belle œuvre.


PONT DE BEOUMI
Kouassi Kouakou Edmond
Résident à Béoumi | Publié 28 Août 2018

Quand le fleuve Bandama était en crue, on traversait avec des pirogues. Maintenant nous avons un pont et j’en suis heureux.Avant, pour aller du fleuve à la ville de Béoumi, on marchait à pied. Maintenant, grâce au pont, il y a des véhicules qui nous transportent. Je suis du village de Nianbrun et nous avons besoin aussi d’une école et de l’adduction en eau potable. Pour le pont, je dis déjà merci au Gouvernement de Côte d’Ivoire et à la France.

Touré Alassane
Chauffeur à Béoumi | Publié 28 Août 2018

Je remercie Monsieur le Président de la République et la France. Nous sommes heureux de la réalisation du pont de Béoumi et de celui sur la rivière Kan. Avant pour aller à Konhahiri, on mettait 2 heures de temps. Maintenant, en 30 minutes, nous sommes à Konhahiri. Je remercie le C2D pour le bon travail réalisé. On est heureux d’avoir le Pont de Béoumi. Mais nous demandons au Gouvernement de bitumer la voie Béoumi – Konhahiri.


ROUTE ADZOPE – PONT COMOE
Saman Kouamé Alphonse
Paysan | Publié 28 Août 2018

Je réside à Adzopé depuis 23 ans. Avant, cette voie était fortement dégradée. Et puis, il y a quelques années, des travaux ont démarré pour nous donner cette nouvelle route. La route est là ; on arrive à bien circuler et écouler les produits de nos plantations. Je remercie beaucoup le C2D de nous avoir aidés ; connaissant l’état de cette route avant.

Doh Williams
Transporteur de sable à Adzopé | Publié 28 Août 2018

L’axe Adzopé – Abidjan avant c’était désagréable. Maintenant, on n’a plus de problème. Nous disons merci au Gouvernement d’avoir refait cette voie. Nous attirons l’attention du Gouvernement sur la nécessité de désenclaver un certain nombre de villages qui ont vraiment besoin de cette opération. Nous disons merci au C2D d’avoir refait la route Adzopé – Abidjan.


PROJET D’AMELIORATION VOIRIE URBAINE
Bamba Messougbé dit Jordan
Chauffeur de taxi « wôrô-wôro » et délégué des chauffeurs | Publié 28 Août 2018

Je suis dans ce quartier depuis 1997. On avait plein de problèmes sur cette route et c’était difficile pour nous. Lorsqu’il était question de transporter une femme en travail à l’hôpital, les voyous agressaient à tout moment.Aujourd’hui, nous remercions le bon Dieu et la société qui ont permis la réalisation de cette voie. La sécurité est désormais assurée avec la ronde régulière de la police, avec le confort de circulation. Je remercie donc la société C2D qui nous a sortis du trou. Je traduis là toute la reconnaissance des chauffeurs de gbaka et « wôrô wôrô ».


RENFORCEMENT DU RESEAU DE DISTRIBUTION D’EAU POTABLE - CARREFOUR N’DOTRE
Monsieur Dadié Mogo Français de Paul
Habitant de N’Dotré | Publié 28 Août 2018

Merci pour l’opportunité que vous m’accordez de m’exprimer sur ce projet d’adduction d’eau de mon quartier. Il faut reconnaitre que nous avons beaucoup souffert parce qu’il fallait se déplacer sur une distance de 2 à 3 km pour espérer avoir un peu d’eau. Ce fut un soulagement quand nous avons eu accès à l’eau potable grâce à une structure de la place. L’eau est source de vie, on le sait tous.

Aujourd’hui, sur 100 familles, il y a 75 qui ont l’eau à domicile. Mais je dois dire aussi que la demande de compteur SODECI demeure forte. Donc, vivement, que la structure ou ONG qui nous avait accordé des facilités avec des compteurs à moindre coût revienne à notre secours. Au C2D, je dis mille fois merci.

Mme Gnacadja Epouse Bokossa Eugénie
Un groupe de femmes de N’Dotré | Publié 28 Août 2018

Je parle au nom des femmes de ce quartier. Avant on était obligé d’aller jusqu’au PK 18 (2 à 3 km) pour trouver de l’eau en poussant des brouettes et ce n’est pas toujours qu’on en trouvait. Maintenant Dieu nous a fait grâce et nous avons de l’eau. Nous disons merci à la société qui a rendu cela possible en nous sauvant. Nous sommes dans la joie avec de l’eau en abondance, notre souffrance a pris fin. Nous disons merci au C2D.


PROJET BRANCHEMENTS SOCIAUX
EL Hadj Idrissa Fadiga
Porte-parole de la Chefferie traditionnelle de Man | Publié 28 Août 2018

Nous sommes satisfaits du travail de C2D. Avant l’intervention de cette structure dans notre quartier de Dioulabougou, c’était de grosses difficultés. On allait vers des familles qui avaient un compteur ou sur les puits pour chercher de l’eau. L’avènement des branchements sociaux a permis à un grand nombre de familles d’avoir un compteur SODECI à domicile. Je remercie donc le Gouvernement ivoirien et la France qui a accordé cette annulation de dette à la Cote d’Ivoire. C’est ce qui a généré le C2D qui fait ce beau travail. Comme doléance, nous avons besoin d’un centre de santé. Ici en cas de problème de santé, il faut aller jusqu’au CHR de Man. Encore une fois merci à la France, merci au C2D.


CHANTIER PONT HOUPHOUËT-BOIGNY (Abidjan)
PATERNE KEUGONGO
Chef de projet AGEROUTE | Publié 28 Août 2018

Nous avons deux entreprises en groupement pour réaliser le projet. L’entreprise EIFFAGE de génie civil qui va réaliser tout ce qui est superstructure du nouveau pont Houphouët-Boigny. Et l’entreprise SPIE FONDATION qui a la charge de réaliser les 56 pieux qui vont s’enfoncer dans les profondeurs de la lagune ébrié. Ensuite ces entreprises sont contrôlées par un groupement de bureaux composé de la SGI, la SETEC et le bureau d’étude IETF qui est une société ivoirienne. Ce sont là les trois grands acteurs qui interviennent sur le chantier. Les travaux qui ont effectivement démarré le 24 novembre 2017 dureront une trentaine de mois.


USINE D’EAU POTABLE DE SONGON (Station Adonkoi (1))
Dao Djeneba Adèle
Ingénieur chef de projet adjointe SODECI | Publié 28 Août 2018

Ici, il s’agit du projet d’alimentation de la ville d’Abidjan à partir du champ captant de Songon. Ce projet est financé par le C2D. Les populations cibles sont celles d’Anyama et d’Abobo. Ce sont 15 forages qui alimentent cette station de traitement.

C’est d’ici que l’eau potable arrive au château d’eau de N’Dotré et ensuite dans les domiciles. Ce projet est financé par le C2D qui a à cœur la satisfaction des populations.Tous les villages autour de la station seront également alimentés en eau potable grâce au C2D.


INP-HOUPHOUËT-BOIGNY YAMOUSSOUKRO (YAMOUSSOUKRO)
Michael Zo Bi
Etudiant | Publié 28 Août 2018

Je remercie le C2D pour les travaux en cours sur les structures des bâtiments. Cela nous permet déjà de travailler dans de très bonnes conditions. J’invite le C2D à poursuivre dans cette lancée.

Que le C2D s’intéresse aussi à la réhabilitation des chambres d’étudiants et à la connexion internet. Merci C2D !


PROJET BOULEVARD DE FRANCE REDRESSE (COCODY)
Coulibaly Zéi Mohamed
Chargé de suivi opérationnel au PRICI | Publié 28 Août 2018

Nous sommes sur l’extension du Boulevard de France redressé, projet financé par le C2D. Le projet avait pour objectif de permettre aux populations riveraines de Bingerville, de la Riviera Palmeraie, d’avoir accès au pont Henri Konan Bédié, sans passer par le Boulevard Mitterrand souvent encombré. L’objectif premier est donc de fluidifier la circulation routière.

Brou Konan Romain
Chauffeur de taxi | Publié 28 Août 2018

Avant avec les embouteillages, on pouvait passer facilement 2 à 3 heures de temps avant d’arriver à Bingerville. Avec la nouvelle voie, en moins de 45 minutes, on arrive à destination. Je dis merci au C2D et à tous ceux qui ont pris la décision de construire cette voie.


 
Appel à candidature

Appel d'offres

GALERIE PHOTO
Retrouvez toutes les activités du C2D en images
08-07-2018 Célébration des 5 ans du C2D le jeudi 28 juin 2018 à la Primature

PARTENAIRES
 
LIENS UTILES
- Présidence - Gouvernement
- Primature - Ministère de l´Intérieur et de la Sécurité
- Ministère du Plan et du Développement - Ministère de l´Economie et des Finances
- Secrétariat d´Etat auprès du premier ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat - Ministère des Transports
- Ministère des Eaux et Forêts - Ministère de l´Agriculture et du Développement Rural
- Ministère des Ressources Animales et Halieutiques - Ministère de la Santé et de l´Hygiène Publique
- Ministère de la Justice et des Droits de l´homme; - Ministère de l´Education Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle
- Ministère de l’Emploi et de la Protection Sociale - Ministère de l´Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
- Ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme - Ministère des Infrastructures Economiques
- Ministère de la Promotion de la Jeunesse, de l’Emploi des Jeunes - Ministère de l’Environnement et du Développement Durable
- Convention de la Société Civile Ivoirienne - Ambassade de France en Côte d’Ivoire
- Agence Française de Développement

© 2014 - Biennale Panafricaine des Droits de l'Homme Réalisation:@mons